Dreck (Saleté) / Une brève histoire de la Méditerranée

du 21 au 26 novembre 2018
tous les jours à 19h30, samedi et dimanche à 16h30


 

Deux hommes, deux parcours, deux exils. Si aujourd’hui la question de la migration des peuples est brûlante, c’est bien sur les plateaux de théâtre qu’elle doit trouver un écho. Pour dire, pour témoigner, pour concerner.

 

Dreck (Saleté)
Robert Schneider
Compagnie du Bonhomme

 

« Je m’appelle Sad. Je suis de la merde ». Sad est un clandestin ou plus exactement une saleté, une ordure – comme il le dit lui-même. Aux côtés de Nabil, un autre compagnon d’infortune, il reste terré chez lui toutes ses journées, assis dans un fauteuil, tenaillé par la peur d’être découvert et tabassé, rongé par le mal de deux pays : celui qu’il ne retrouvera plus, l’Irak, et celui qui ne veut pas l’accepter, l’Allemagne dont il avait tant rêvé. L’Allemagne avec ses belles vitrines qu’il ne peut pas toucher, ces jolis parcs et ces bancs publics sur lesquels il ne peut pas s’asseoir, sa culture, sa langue et son hymne national. Car Sad le sait, il n’a pas le droit de vivre ici. La réalité est là, dure et lancinante.

 

AVEC Mathieu Besnier
MISE EN SCÈNE Thomas Poulard
LUMIÈRES Pierre Langlois
SON Benjamin Furbacco
SCÉNOGRAPHIE Benjamin Lebreton
ADMINISTRATION DE PRODUCTION Aurélie Maurier

 


 

 

Une brève histoire de la Méditerranée
Léa Carton de Grammont
Compagnie Les Temps Blancs

 

La Méditerranée est un infini de temps, d’espaces et de récits. Dite à l’échelle d’un homme, elle déborde. Le K est né sur une île des Cyclades. Jeté à l’eau par l’éruption volcanique sous laquelle son monde s’écrase, il parcourt l’espace maritime, de la crise de salinité messinienne, il y a cinq millions d’années, à nos jours. Il apprend à naviguer, tombe amoureux d’une murène, voit la mer se vider d’elle-même, se convertit au christianisme, retrouve sa sœur, traverse les guerres balkaniques, écume les stations balnéaires, marque un arrêt face aux migrants. À chacune de ses noyades, il dresse la typologie de la faune poissonneuse. Le K est un homme de Méditerranée, il exagère la mer, il la rit pour l’apprivoiser, pour l’inviter sur les plateaux de théâtre.

 

AVEC Clément Carabédian
MISE EN SCÈNE Victor Thimonier
SON Juliette Sedes
LUMIÈRES Luc Michel
VIDÉO Ruben Cohen

 

Coproduction : texte lauréat des Encouragements ARTCENA et du Prix Jean-Jacques Lerrant 2016, éditions Lansman.

Avec le soutien de : Préfecture de la Seine-Saint-Denis, CGET, Soirées d’Été en Luberon, Ville d’Apt, Studios de Virecourt, TNP -Villeurbanne, ENSATT, La Loge, Théâtre Berthelot de Montreuil, Confluences, la Maison d’Europe et d’Orient.

 

 

À partir de 11 ans. Durée : 1h +1h avec entracte.

Rencontre avec les équipes à l’issue de la représentation : jeudi 22 novembre 2018