Entrer, sortir, ne pas s’attarder

RÉSERVER
du 26 au 30 septembre 2018
tous les jours à 19h30, samedi et dimanche à 16h30


 

Entrer, sortir, ne pas s’attarder
Episode 1 – d’après 4 nouvelles de Raymond Carver

Compagnie Le Grand Nulle Part

 

Je regarde la rivière. Je dérive vers l’étang, les yeux ouverts, à plat ventre, regardant les pierres et la mousse au fond de la rivière et je suis transporté jusqu’au lac poussée par le vent. Toni et Léo doivent vendre la voiture ; Ralph est avec Marian et a découvert le pot aux roses ; Claire et Stuart sont pris dans une sombre affaire de pêche ; Duane et Holly se quittent avec de l’amour et du whisky.

Mettre en jeu et en musique Carver, c’est donner au quotidien sa saveur brutale et néanmoins si banale. C’est plonger dans les petites choses de la vie, celles qui se cachent et qui pourtant nous racontent tant de nos douleurs.


Raymond Carver (1938-1988) a été veilleur de nuit, standardiste ou encore enseignant avant de se consacrer à l’écriture. Poète et nouvelliste, il est considéré aujourd’hui comme le Tchekhov américain.

 

Les poèmes de Raymond Carver racontent. Ils racontent des histoires dérisoires ou dérisoirement grandioses, de menus faits qui ont pour leurs protagonistes un poids considérable sur leur vie, quand bien même celui-ci reste difficile à évaluer, à supporter, à simplement estimer. La lucidité et la mélancolie de Carver sont là : la vie est essentiellement un arrangement avec la vie, un bricolage pour sauver les meubles, pour sauver la face. On s’accroche à ce qu’on peut.
– Laurent Albarracin

 

Tout public. Durée : 1h45.

 

AVEC Liza Blanchard et Ewen Crovella
MISE EN SCÈNE Julie Guichard
MUSIQUE Thomas Chignier et Quentin Martinod

SCÉNOGRAPHIE Camille Allain Dulondel
COSTUMES Augustin Rolland
LUMIÈRE Arthur Gueydan
SON Orane Duclos

 

Rencontre avec l’équipe à l’issue de la représentation : jeudi 27 septembre 2018