Compagnie la Nouvelle Tribune

 

 

 

 

Amine Kidia est un metteur en scène et comédien issu du Conservatoire de Lyon. Avec La Nouvelle Tribune, créée en 2018, il met au cœur de sa recherche la force de l’acteur comme passeur de mots et de questionnements sur notre monde. Habité par la conviction que son théâtre doit être radical pour assumer son essence politique, il cherche un renouvellement des conventions qui abolisse les frontières de la représentation.

Présenter Manque (1998) et 4.48 Psychose (1999) en diptyque est l’occasion de plonger au cœur de l’évolution de l’écriture de Sarah Kane. Dans ses deux derniers textes, les viols, mutilations ou actes de cannibalisme laissent place aux émois de l’âme.  C’est la douleur du manque qui s’exprime dans une écriture incisive, exigeante et novatrice pour son époque. C’est par un théâtre de la voix, portés par des corps souffrants, que nous parvient la cruauté. Cette souffrance intérieure, enfin extériorisée, finit par interrompre l’isolement et nous faire vivre une expérience qui parle intrinsèquement d’amour.

Chez Sarah Kane, une lumière jaillit toujours au milieu des ténèbres ; son théâtre est porteur d’espérance, malgré sa noirceur de prime abord. Il est peut-être même le meilleur antidote contre la désillusion.

 

Manque + 4.48 Psychose – du 10 au 21 octobre 2018
Compagnie la Nouvelle Tribune
Présenter Manque (1998) et 4.48 Psychose (1999) en diptyque est l’occasion de plonger au cœur de l’évolution de l’écriture de Sarah Kane. Dans ses deux derniers textes, les viols, mutilations ou actes de cannibalisme laissent place aux émois de l’âme.
À partir de 14 ans – 1h30