La prose du Transsibérien / Cassavetes

RÉSERVER

du 19 au 23 décembre 2018
tous les jours à 19h30, samedi et dimanche à 16h30


 

Cendrars. Cassavetes. Deux voyageurs. L’un dans les mots, l’autre dans les images. Deux univers lucides et acérés qui le temps de ce diptyque, viennent se répondre et nous proposer une plongée dans des univers d’audace et de passion.

 


La prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France
Blaise Cendrars
Compagnie Le Théâtre Oblique

Texte fleuve et fondateur de Cendrars,
La Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France décrit le voyage de l’auteur à bord du célèbre train de Paris à Karbine, en compagnie de Jeanne, la petite prostituée de Montmartre. Le texte est un vertige poétique où, à la plongée dans l’âme du jeune homme vient se joindre le pressentiment du tourbillon de la première guerre mondiale et de la Révolution Russe. Marc Lauras, acteur et violoncelliste, joue de ses deux voix pour traverser cette prose et nous embarquer avec lui dans ce voyage, et la rêverie poétique qui l’entoure.


AVEC Marc Lauras
MISE EN SCÈNE Olivier Borle

 

« Quand on entend Marc Lauras dire Cendrars, on se dit qu’on aimerait toujours qu’on nous fasse ainsi partager le poème : sans pose, sans apprêts, sans chichis esthétisants, avec cette simplicité et cet engagement qui font qu’on ne croit pas qu’on offre un chef d’œuvre à notre admiration mais qu’on nous parle, au plus vrai, au plus près . Ce n’est pas un spectacle, c’est une rencontre. On n’en sort pas plus savant ou plus content, mais, ne demandez ni pourquoi ni comment, plus riche d’humanité. »

Jean-Pierre Siméon

La compagnie Le Théâtre Oblique était associée au Théâtre des Clochards Célestes au cours de la saison 2017-2018.

 

 


 

 

Cassavetes
Librement inspiré des entretiens de J. Cassavetes aux Cahiers du Cinéma
Compagnie Quartel

 

Un bureau, un verre de whisky, des feuilles qui jonchent le sol… Un rire résonne, celui de John Cassavetes. Il nous raconte sa famille, sa première expérience avec la caméra et ses combats contre les grandes sociétés de productions. Puis la rencontre qui bouleverse sa vie, sa femme et actrice fétiche : Gena Rowlands. À l’aide de projections d’extraits de films, le public est plongé dans l’univers du cinéaste. John les commente, se remémore ses souvenirs de tournage. Florian Choquart (école du TNS, nommé aux Molières en 2015) est à l’image de l’homme qu’était John jusqu’à son dernier souffle : survolté, généreux et passionnant.

 

AVEC Florian Choquart
MISE EN SCÈNE ET ADAPTATION Alain Choquart, Vanessa Lhoste
DRAMATURGIE Thomas Resendes
SCÉNOGRAPHIE & COSTUMES Anne-Sophie Grac
L
UMIÈRES Léa Maris


Avec le soutien de : Théâtre 13, De l’écrit à l’écran, Théâtre des Clochards Célestes.

 

 

Tout public. Durée : 1h + 1h05 avec entracte.

Rencontre avec les équipes à l’issue de la représentation : jeudi 20 décembre 2018