bjik

CONTE POÉTIQUE D’APRÈS TOUT LE MONDE EST OCCUPÉ DE CHRISTIAN BOBIN

DU 13 AU 17 AVRIL 2022
TOUS LES JOURS 19h30
SAM. ET DIM. 16h30

 

À PARTIR DE 9 ANS
DURÉE (ESTIMÉE) : 1 H

Bjik est un conte. C’est l’histoire d’Ariane. Dont le cœur éclate sur le sol en trois morceaux le jour de son mariage. Qui vole en dormant lorsqu’elle est amoureuse. Et qui fait le ménage chez les gens mais aussi dans leur cœur : jalousie, orgueil, tristesse sont soignés par Ariane. C’est dans une attraction de fête foraine qu’Ariane accouche de Guillaume qui est en fait une fille et s’appellera Manège… Manège qui explore et découvre le monde, et ne ferme jamais les yeux. Et ça n’est pas sa seule particularité…

Tous les personnages de cette histoire sont absolument imparfaits. Tous ont une faille, un défaut, un manque. Tous apprennent à se libérer, quitte à s’éloigner de ce qu’on attend d’eux. Il y a de la force dans leurs fragilités.

Le merveilleux côtoie le plus banal. Les personnages volent, les animaux parlent, les morts se relèvent. On ne sait jamais si que ce l’on voit existe, si c’est le fait de l’imagination des personnages ou encore de la nôtre. Comme dans les contes il y a aussi plusieurs niveaux de lecture et de compréhension. Cette large gamme ouvre la possibilité de s’adresser à un public très large. À des enfants, comme à des adolescents et à des adultes.

Maïa Jarville, après trois spectacles documentaires, s’empare de cette matière pour prendre un peu de hauteur par rapport au réel et chercher un autre langage. Elle fait ici le pari de la poésie. Du trouble.


Coproduction : Théâtre des Clochards Célestes, Comédie de Valence, Annonay Agglo en Scène, Corps/Décors, Scène des Arts de la Marionnette


Compagnie la ligne

 

AVEC

Fanny Fezans
Maxime Mikolajczack

MISE EN SCÈNE

Maïa Jarville

SCÉNOGRAPHIE

Elsa Belenguier

COSTUMES

Elsa Belenguier
Maïa Jarville

SON

Hervé Guérande-Imbert
Louise Blancardi

LUMIÈRES

Yann Loric

Compagnie La Ligne

La Compagnie La Ligne développe un projet d’écriture de plateau à la croisée du réel et du fantastique, piochant dans des univers textuels variés, toujours du côté des écritures contemporaines et des textes non dramatiques.

Elle défend l’idée que le théâtre doit être un espace de réflexion et de débat autant que de sensible et de poésie.