La nuit je rêverais de soleil

D’Anca Bene

DU 25 AU 30 AVRIL 2023

DU MAR. AU VEN. 19H30
SAM. ET DIM. 16H30

À PARTIR DE 12 ANS
DURÉE : 1H30

Roumanie 1990. Après la chute de Ceaușescu, les médias étrangers révèlent des images des orphelinats construits par le Conducator. Sa politique de natalité exigeait cinq enfants par femme minimum. L’avortement étant interdit, beaucoup de mères seules ou très pauvres y laissent leurs enfants à la charge de l’état. Les conditions de vie sont inhumaines. Dans ces lieux décrits comme des mouroirs, des enfants attachés aux barreaux des lits se balancent pour compenser l’absence de tendresse, se berçant eux-mêmes. Le gouvernement roumain met alors en place une politique massive d’adoptions à l’international, peu légiférées. Les petits roumains s’exportent sur tapis roulant contre d’importantes sommes d’argent.

 Quatre présences sur scène se confrontent à l’Histoire, aux histoires, pris entre la nécessité et l’impossibilité de raconter l’innommable. Mais l’indicible s’impose malgré tout, comme un cri repoussant les murs. Il s’agit de fouiller dans le chaos et d’affronter la nuit.


Rencontre avec l’équipe à l’issue de la représentation : mercredi 26 avril 2023


Le chantier collectif

 

Avec

Antoine Besson
Sidonie Lardanchet
Béatrice Venet
Claire Pouderoux

Mise en scène

Anca Bene

Création musicale

David Mambouch