L’avenir n’existe pas encore

De myriam boudenia

DU 31 MARS AU 4 AVRIL 2022

TOUS LES JOURS 19 H 30
SAM. ET DIM. 16 H 30

À PARTIR DE 12 ANS
DURÉE : 1 H 15

« Autant vous prévenir tout de suite, les défunts ne répondent pas forcément très clairement aux questions que vous vous posez. » 

Une médium et son client tentent d’entrer en communication avec un jeune défunt, sans succès. Une écrivaine obsédée par la fuite du temps, tente de percer les mystères de l’inspiration.  Deux histoires vraies, puisque totalement inventées, s’entremêlent et éclairent le monde de l’invisible et de l’intuition.

Sur scène, deux acteur·rice·s seront là, feront surgir des fantômes et lèveront le voile sur un avenir possible. Ils seront là.  Seront : verbe « être » au futur de l’indicatif. C’est beau, le futur, avec son absence de doute…

Cet objet théâtral navigue entre introspection et totale fiction. Il rend hommage à la puissance de l’imaginaire et à la générosité des morts. Il se compose au fur et à mesure et procède par des dévoilements successifs pour atteindre une émotion sans artifices. Un rêve éveillé, un voyage dans le temps jusqu’à l’au-delà, une réflexion sur la création


Coproduction : Théâtre des Clochards Célestes


Rencontre avec l’équipe à l’issue de la représentation : vendredi 1er avril 2022


LA VOLIère

 

AVEC

Myriam Boudenia
Thomas Poulard

Mise en scène

Myriam Boudenia

Collaboration artistique

Chloé Begou
Quentin Lugnier
Léa Mahl

Administration et production

Aurélie Maurier – Le Bureau Éphémère

LA VOLIÈRE

La Volière, créée en 2014, comporte deux versants : la création des textes de l’autrice et metteuse en scène Myriam Boudenia – dont Palpitants et dévastés, aux Célestins – Théâtre de Lyon, en 2021 –, et la transmission de l’art théâtral. La quête d’identité et ses pièges, la porosité entre les vivants et les morts, entre la fiction et le réel, et la puissance de la poésie sont ses obsessions principales. Il s’agit alors de créer un horizon d’attente pour mieux le subvertir et faire voyager le spectateur dans un univers fort, fantasmatique où le trouble, la marge, le questionnement, la lacune sont permis.