[rakatakatak]
c’est le bruit de nos cŒurs

Une fiction dystopique écrite en commun

DU 23 AU 28 MARS 2022

TOUS LES JOURS 19 H 30
SAM. ET DIM. 16 H 30

À PARTIR DE 10 ANS
DURÉE (ESTIMÉE) : 2 H

Nous sommes en 2087.

Cette année le week-end Interzone a lieu sur [LA NEUZE] et il risque d’être particulier parce que [PARIS-DÔME] vient de prendre la route des Brouilles –  la seule route d’approvisionnement avec [LE CERCLE]. Le Dôme semble agressif… Des blindars arrivent, donc ambiance tendue !

Une guerre sociale pointe le bout de son nez dans cette dystopie post-capitaliste ; mais pour les personnages qui vont vous raconter cette histoire, les batailles se mèneront autant sur les barricades que dans les vicissitudes internes des rapports amicaux et amoureux.

Ces personnages, ce sont d’abord Driss et Trac – des zoneureuses pur jus ! Iels ont grandi sur [LA NEUZE], où on tente de vivre libéré·e des normes patriarcales. Iels ont depuis longtemps dépassé le couple et vivent à deux comme à vingt, sans exclusivité affective. Ces deux [an]amoureux vont se perdre dans la situation présente. Le combat contre [LE DÔME] va ébranler leurs certitudes, leur mode de faire.

C’est aussi Kamo – un ancien prolétaire cerclonneux éduqué de manière extrêmement viriliste qui vient sur Neuze pour aller au front et casser du Dômeux. Au milieu des débris du champ de bataille, il trouvera l’amour, mais pour pouvoir le vivre, il lui faudra renoncer à une part de lui-même.

Et enfin Eli – elle vient du Dôme, qu’elle a fui en y laissant son amoureux. [LE DOME], c’est le contre-modèle absolu, ce dont on ne veut plus. Eli sait ce dont elle ne veut plus, mais ne sait plus tellement ce qu’elle veut. Ses convictions vacillent au contact de [LA NEUZE].  Il lui faut se réinventer au milieu d’un monde en guerre. Retrouver de la puissance. Repenser l’amour.

 [RAKATAKATAK] C’est le bruit de nos cœurs…. Ce sont des acteurices qui viennent sur un plateau de théâtre pour jouer à la guerre avec des pistolets en plastique et des arcs en bois tout en se demandant « comment on fait pour s’aimer mieux ? » .


Coproductions : Région Auvergne-Rhône-Alpes, Théâtre des Clochards Célestes, Ville de Gerzat, La 2Deuche – Scène Régionale – Lempdes, Le Sémaphore – Scène conventionnée d’intérêt national – Cébazat
Avec le soutien de : Théâtre des Îlets – CDN De Montluçon / La Cour des 3 Coquins – Clermont-Ferrrand  /
La Baie des Singes – Cournon D’auvergne / Théâtre de Poche – Hédé-Bazouges / Région Auvergne-Rhône-Alpes / Ville de Gerzat / Ville de Clermont Ferrand


Rencontre avec l’équipe à l’issue de la représentation : jeudi 24 mars 2022

Compagnie tracasse

 

ÉCRITURE 

Logan De Carvalho

En étroite collaboration avec
Laure Barida – Géraldine Dupla 
Gabriel Lechevalier – Léa Romagny

mise en scène collective
AVEC 

Laure Barida
Anthony Breurec

Logan De Carvalho
Géraldine Dupla

lumières

Catherine Reverseau

dramaturgie 

Gabriel Lechevalier
Camille Mayer
Sophie Présumey

Un projet imaginé par 

Gabriel Lechevalier

Compagnie Tracasse

Tracasse est une compagnie de théâtre créée en 2018 sous l’impulsion de Logan De Carvalho et de Gabriel Lechevalier. À partir d’une écriture de plateau, ils cherchent une théâtralité multiple capable de refléter notre époque. Pour chacune de leurs créations, ils prennent comme point de départ une problématique sociale, pour mettre en scène les interactions que nous avons avec elles, les manière dont elles nous modifient et réciproquement, pour chercher des voies émancipatrices à vivre le temps d’un spectacle.

Leurs interprétations restent vastes, ouvertes, poreuses, et font confiance aux imaginaires des spectateur·rice·s pour faire du théâtre un point de départ à des transformations concrètes, car comme l’écrit André Breton : « L’imaginaire, c’est ce qui tend à devenir réel »